Site Loader

Il est assez courant de croiser l’expression "l’immobilier, c’est l’avenir". En effet, investir dans la pierre a toujours été considéré comme un placement sûr et rentable. Mais saviez-vous que l’investissement dans des propriétés de caractère, comme les immeubles anciens, offre des avantages fiscaux intéressants ? C’est ce que nous allons vous présenter dans cet article.

L’investissement dans l’immobilier ancien : un dispositif de défiscalisation avantageux

L’investissement dans l’immobilier ancien peut vous permettre de bénéficier d’avantages fiscaux non négligeables grâce à la loi Malraux et la loi Pinel. Ces dispositifs de défiscalisation sont conçus pour encourager la rénovation et la mise en location de biens immobiliers anciens, contribuant ainsi à la préservation du patrimoine architectural français.

La loi Malraux est un dispositif de défiscalisation qui permet aux investisseurs d’obtenir une réduction d’impôt de 22% à 30% du montant des travaux réalisés pour la rénovation de biens immobiliers situés dans certaines zones géographiques. Le montant des travaux éligibles est plafonné à 400 000 euros sur une période de 4 ans.

La loi Pinel ancien, quant à elle, offre une réduction d’impôt sur le revenu allant jusqu’à 21% du prix d’achat du bien (dans la limite de 300 000 euros et de 5 500 euros par mètre carré) pour une durée de location de 12 ans. Ce dispositif est particulièrement intéressant pour les personnes qui souhaitent investir dans l’immobilier locatif ancien.

Les travaux de rénovation : des dépenses déductibles de vos revenus fonciers

Outre les dispositifs de défiscalisation mentionnés précédemment, sachez qu’en investissant dans l’immobilier ancien, les dépenses liées aux travaux de rénovation peuvent être déduites de vos revenus fonciers. Cela permet de diminuer votre impôt sur le revenu et peut même générer un déficit foncier, déductible de votre revenu global dans la limite de 10 700 euros par an.

Ces travaux peuvent comprendre la rénovation de façades, de toitures, la mise aux normes électriques, la réfection de plomberie, l’isolation thermique, etc. N’hésitez donc pas à investir dans des travaux de qualité qui sauront valoriser votre bien et attirer des locataires.

La location meublée : un régime fiscal avantageux

La location meublée est une autre option d’investissement dans l’immobilier ancien qui offre des avantages fiscaux intéressants. En effet, en optant pour le régime réel, vous pouvez déduire de vos revenus locatifs l’ensemble des charges et amortissements liés à votre investissement.

Cela comprend non seulement les frais de gestion, les intérêts d’emprunt, les charges de copropriété, les assurances, mais aussi l’amortissement du bien et du mobilier. Ce régime permet ainsi de minimiser les revenus locatifs imposables et donc l’impôt à payer.

L’investissement dans une résidence services : une réduction d’impôt assurée

Enfin, sachez que l’investissement dans une résidence services (résidence pour seniors, résidence étudiante, résidence de tourisme) peut aussi vous permettre de bénéficier d’une réduction d’impôt. Grâce au dispositif Censi-Bouvard, vous pouvez obtenir une réduction d’impôt de 11% du montant de votre investissement, répartie sur 9 ans.

En outre, si la résidence est exploitée en location meublée, vous pouvez opter pour le régime du loueur en meublé non professionnel (LMNP) et bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50% sur vos revenus locatifs.

En conclusion, l’investissement dans l’immobilier ancien peut se révéler très avantageux sur le plan fiscal. Que ce soit grâce à la loi Malraux, la loi Pinel, les travaux de rénovation ou encore la location meublée, de nombreuses options s’offrent à vous pour réduire vos impôts tout en valorisant votre patrimoine. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un expert pour choisir le dispositif le plus adapté à votre situation.

Investissement dans les monuments historiques : un dispositif de défiscalisation exceptionnel

Le patrimoine architectural français est riche de monuments historiques. Investir dans ces biens d’exception offre des avantages fiscaux spécifiques grâce à la loi Monuments Historiques. Cette dernière est probablement l’un des dispositifs de défiscalisation immobilière les plus avantageux, et ce, pour plusieurs raisons.

En effet, la loi Monuments Historiques permet aux propriétaires de ces biens d’obtenir une déduction totale des travaux de réparation et d’entretien effectués sur le bien de leur revenu global sans limite de montant. Autrement dit, si vous investissez dans un monument historique, vous pouvez déduire l’intégralité des dépenses engagées pour sa restauration de vos revenus, ce qui peut considérablement réduire votre impôt sur le revenu.

De plus, au décès de l’investisseur, si le bien est conservé par les héritiers pendant au moins 15 ans, ils ne seront pas assujettis aux droits de succession sur ce bien. Un avantage non négligeable lorsqu’on connaît le coût souvent élevé de ces biens d’exception.

Il est à noter que pour bénéficier de ce dispositif, le bien doit être classé ou inscrit comme monument historique, être ouvert au public une partie de l’année et, bien entendu, être conservé pendant une certaine durée.

Investissement en nue-propriété : une stratégie avantageuse sur le long terme

L’investissement en nue-propriété est une autre stratégie d’investissement immobilier qui peut se révéler intéressante sur le plan fiscal. En effet, ce type de placement vous permet d’acquérir un bien immobilier à un coût inférieur à sa valeur réelle (de 30% à 50% moins cher), tout en vous exonérant de la fiscalité des revenus fonciers pendant la durée du démembrement de propriété.

Dans le cadre de ce type d’investissement, vous devenez nu-propriétaire d’un bien et un bailleur (souvent un organisme HLM ou une institution) en devient l’usufruitier pour une durée généralement comprise entre 15 et 20 ans. Durant cette période, l’usufruitier a la charge de la gestion du bien (entretien, réparations, assurance, taxes) et perçoit les loyers.

Au terme du démembrement, vous récupérez la pleine propriété du bien sans aucune formalité ni frais supplémentaires. Vous pouvez alors décider de le vendre, de le louer ou de l’habiter.

Ce type d’investissement s’adresse particulièrement à ceux qui souhaitent se constituer un patrimoine immobilier à moindre coût et qui n’ont pas besoin de percevoir des revenus immédiats de leur investissement.

Conclusion

Investir dans l’immobilier de caractère n’est pas seulement une manière sûre et rentable de faire fructifier son capital. C’est aussi un moyen efficace et avantageux de réduire ses impôts. Que ce soit par le biais de la loi Malraux, de la loi Pinel, de la loi Monuments Historiques, ou encore par l’investissement en nue-propriété ou dans une résidence services, les opportunités pour alléger sa fiscalité sont nombreuses et variées.

Chacun de ces dispositifs de défiscalisation offre des avantages spécifiques et s’adresse à des profils d’investisseurs différents. Il est donc essentiel de bien connaître ses objectifs patrimoniaux et sa situation fiscale avant de se lancer. N’hésitez pas à faire appel à un conseiller en gestion de patrimoine pour vous aider à faire le meilleur choix en fonction de votre situation personnelle.